Pour chater, trouver un chat, en parler, et parler du reste
 
GalerieAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Etymologies : le chat médiéval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gruik gruik
Petit Lynx
Petit Lynx


Féminin
Nombre de messages : 5066
Age : 53
Localisation : FR - 78
Humeur : Pensée pour tous les chatons nés et à naître qui seront euthanasiés
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Etymologies : le chat médiéval   Lun 11 Fév 2008 - 19:18

Pendant longtemps, on a pensé que les chats avaient mystérieusement disparu du monde occidental durant le haut Moyen Age et nous étaient revenus, une seconde fois, dans les bagages des croisés à partir du XIIè siècle. Bien au contraire, c'est dans ces temps obscurs que le chat s'implante durablement en Europe et y devient l'indispensable compagnon de l'homme.


De tous les animaux, le chat est le seul à recevoir des appellations multiples

Ce n’est qu’au IVè siècle, dans le traité d’agronomie de Palladius, que l’on rencontre pour la première fois le mot cattus. Cette appellation est « vulgaire », dit Isidore de Séville, un des fondateurs de la pensée médiévale : de fait, cattus est la source du nom du chat dans toutes les langues européennes et même au-delà.

Son origine est inconnue : on y a vu un mot celte ou, le plus souvent, africain. A partir du XIIIè siècle, avec le développement de la littérature profane et des encyclopédies, on commence à appeler un chat un chat et le nom qui lui était communément donné dans la vie quotidienne s’impose définitivement.

Auparavant, les clercs, qui avaient le monopole de l’écrit, préféraient employer des termes plus savants (musio, muriceps, murilegus, composés à partir du nom latin de la souris, mus), insistant sur le rôle fondamental de chasseur qui est celui du chat dans la société médiévale.

A cela, plusieurs raisons : le chat est absent de la Bible mais aussi du Physiologus : ce traité, daté des premiers siècles de notre ère, est la source du bestiaire médiéval qui propose des interprétations allégoriques du monde animal.

Faute de références faisant autorité, Isidore de Séville ouvre la voie au VIè siècle. Les clercs, après lui, optent pour des formations savantes qui se prêtent à une interprétation étymologique claire et définissent le chat comme un prédateur.

Pour l’homme médiéval, en effet, le nom donné à l’animal, loin d’être le fruit du hasard, désigne sa réalité la plus intime : n’est-ce pas Adam, qui sous l’égide du Créateur, a nommé l’un après l’autre les animaux ?

Source : Laurence Bobis, « Les neuf vies du chat »

Ci-dessous :

Le Christ bénit la création dans un bestiaire anglais daté de 1210. Les animaux tournés vers la figure divine participent de l’harmonie et de la perfection de l’univers où chacun a reçu sa place. Le chat, entre le lapin et l’écureuil est sagement assis :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Marine*
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 13610
Age : 38
Localisation : caen basse normandie 14000
Humeur :

Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Etymologies : le chat médiéval   Ven 22 Jan 2010 - 18:10

merci pour cette page d'histoire Wink

_________________
__________________________________________________
Marine

mes chats ne sont que typés : vestale (pére ragdoll), oscar (mére chartreuse) et le petit cocoon, type ragdoll (vestale croisé type bobtail japonais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherchechat.conceptforum.net
 
Etymologies : le chat médiéval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "s'entendre comme chien et chat"
» Tête de chat déformé, déjà vu ça ?
» Quelques conseils suite à l'adoption d'un chat
» chat qui vomi
» le chat le plus grand du monde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
à chacun son chat :: parler de tout (ce qui concerne le monde félin) :: chat au fil des mots-
Sauter vers: